Les essentiels à savoir pour bien choisir sa voiture électrique

De nos jours, les voitures électriques sont de plus en plus prisées. Les conduire ne consiste pas seulement à se faire mener à destination. Elles contribuent aussi à la sauvegarde de l’environnement. De nouveaux modèles se créent avec encore plus d’options. Il faut toutefois savoir que le mode de fonctionnement de ces véhicules est très différent de celui des voitures classiques. C’est pourquoi, il faut absolument se mettre au courant de certains critères, ainsi que de leur environnement, avant de se lancer à l’achat.

Déterminer son trajet quotidien

Pour un conducteur qui parcourt des centaines de kilomètres par jour ou qui voyage sur de très longues distances, opter pour une voiture électrique peut être un choix délicat. Bien que certains modèles de véhicule possèdent une autonomie pouvant aller jusqu’à plusieurs centaines de kilomètres, il faudra penser à une solution de rechargement. La batterie ne doit pas se décharger au milieu de nulle part. Pour les véhicules électriques classiques, il faut les brancher sur une prise normale pour les recharger, mais à part cela, une durée de 24 heures sera indispensable pour que la batterie soit entièrement rechargée. Il faudra donc bien déterminer son trajet quotidien et tout planifier.

Cependant, aujourd’hui, avec les innovations technologiques, il existe des voitures électriques dotées d’un système de recharge rapide. Il ne leur faut qu’une demi-heure pour recharger la batterie à 80 %. Il faut aussi savoir qu’actuellement, le réseau européen Ionity a conçu des voitures électriques dotées de plusieurs bornes de recharge compatibles avec le système de charge rapide. Elles sont stratégiquement réparties sur le vieux continent. Ce dispositif est idéal pour les grands voyageurs. Une Tesla Model S P100D peut parcourir 500 km sur une seule charge. La seule contrainte est qu’il n’est pas toujours possible de trouver une borne de recharge rapide. Ceux qui n’utilisent pas quotidiennement leur véhicule n’auront pas de problème à opter pour les voitures électriques classiques.

L’accessibilité aux prises électriques

L’utilisation d’une voiture électrique impose d’avoir un accès facile à une prise. Il peut s’agir d’une prise normale, de type wallbox ou à charge rapide. De ce fait, il faut être lucide en ce qui concerne les bornes de recharge en libre-service. Grâce à des applications telles que Google Maps, la voiture va cartographier rapidement toutes les bornes de recharge et indiquer ensuite celle qui est la plus proche, mais pour ceux qui souhaitent acquérir un véhicule électrique, la meilleure solution est d’installer un système de recharge chez soi. L’emplacement des lieux stratégiques va permettre de rouler en toute sérénité sans craindre de tomber en panne de batterie. D’ailleurs, les problèmes risquent souvent d’apparaître lorsqu’il faut se garer dans une zone urbaine où l’équipement en bornes de recharge est assez faible. À l’exemple de Paris, le programme Autolib’ a été arrêté. De ce fait, toutes les bornes Autolib’ de la ville ont été déconnectées temporairement. Pour les propriétaires des véhicules électriques, la meilleure solution est alors de s’équiper d’un wallbox. Ainsi, que ce soit à la maison, au bureau ou dans un parking, il sera toujours possible de recharger sa voiture. Si aucun accès à une prise n’est possible, il vaut mieux se tourner vers les modèles classiques de véhicule électrique pour ne pas voir sa journée tourner en cauchemar.

Quel budget investir pour une voiture électrique ?

À l’heure actuelle, le coût des voitures électriques reste encore plus élevé par rapport à celui des voitures thermiques de même taille et de même puissance. À l’exemple d’une Renault Zoé, leur prix sur le marché est de 32 600 euros, batterie comprise. Le modèle le plus cher de la gamme, celui à motorisation maximale, la Tesla Model X, se facture à 153 000 euros. Malgré ces prix élevés, il est à noter que les véhicules électriques disposent d’une meilleure fiabilité par rapport aux autos conventionnelles. Cela s’explique par le fait que leur mécanique comporte moins de pièces. La contrainte se situe au niveau de la batterie. Au fil du temps, elle devient moins efficace, ce qui aurait pour conséquence la diminution de l’autonomie de la voiture. À savoir que remplacer une batterie de ces appareils électriques peut coûter le tiers du prix de la voiture neuve.

En ce qui concerne les modèles de voiture électrique, désormais, une large gamme existe. Les citadines compactes sont nombreuses, à savoir la BMW i-3, la Renault Zoé ou encore la Smart Eq. Les modèles les plus courants tels que l’e-Golf, la Volkswagen et la Nissan Leaf ont été aussi disponibles récemment. Même les grosses voitures de luxe comme la limousine Model S ou encore les nouveaux SUV Jaguar i-Pace embrassent désormais le 100 % électrique.